Menu
Page Dossier
Test Logitech G603 : Elle a tout d'une grande
Test Logitech G603 : Elle a tout d'une grande
PC Mac Android
Partager sur :
Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction norfolksealtrips.co.uk
15 novembre 2017 à 10:32:31
18/20
Test Logitech G603 : Elle a tout d'une grandeRECHERCHER SUR AMAZONTest Logitech G603 : Elle a tout d'une grandeRECHERCHER SUR LDLC.COMTest Logitech G603 : Elle a tout d'une grandeRECHERCHER SUR MAT.NETTest Logitech G603 : Elle a tout d'une grandeRECHERCHER SUR HFR
Spécifications
Sensibilité max. supportée : 12 000 DPI / Capteur : Optique / Nombre de commandes (hors boutons droit et gauche, et rotation molette) : 4 / Rétroéclairage : Non / Prise en main : droitier / Fréquence d'interrogation max. : 1000 Hz / Poids : 135 gr. / Connexion : Bluetooth et propriétaire avec dongle dédié / Prix (11/2017) : 80€

Trouver une souris sans fil gaming qui cumulerait performance et longévité, issue des usines d'une marque réputée mais à un prix raisonnable, et qui soit utilisable aussi bien en Bluetooth qu'avec son dongle dédié ? Voilà un défi qui ressemble à une version moderne de la quête du Graal... C'est pourtant très exactement ce type de compromis que Logitech a cherché à atteindre avec sa nouvelle G603 : un produit qui se veut polyvalent, accessible, et doté d'une véritable orientation vidéoludique. Et comme souvent avec les récentes productions de la marque, attendez vous à découvrir une référence qui n’aura pas volé sa place au Panthéon.

Le problème principal des souris sans fil dites "gaming" actuellement, au-delà du fait qu'elles peuvent toujours tomber à court de carburant au moment le moins opportun, c'est qu'elles coutent un bras. Mamba Chroma chez Razer, Tyon chez Roccat, Sensei Wireless chez SteelSeries, ou G900 chez Logitech... Le choix est large, mais difficile de trouver un de ces modèles sous la barre des 140€. Un état de fait dont Logitech a clairement voulu prendre le contrepied en lançant sa nouvelle souris G603. Petite soeur de la tout aussi récente G703, cette souris arbore une robe des plus sobres, et des courbes largement empruntées à la G403 Wireless sortie un an plus tôt. Les comparaisons avec ses deux ainées s'arrêteront toutefois ici, puisque la philosophie de la G603 reposera avant tout sur une accessibilité financière particulièrement optimisée, et tandis que les deux modèles cités se situent autour des 120€, la nouvelle venue plafonne à 80€. Pourtant, à y regarder de plus près, les caractéristiques principales du produit ne semblent pas marquer un quelconque recul technologique : capteur Hero optique pouvant gérer jusqu'à 12 000 DPI et accompagné d'une gestion du rafraichissement sur 1000 Hz maximum, boutons principaux donnés pour 20 millions de clics, et deux larges patins PTFE pour assurer la glisse... Tout cela reste en ligne avec ce que l'on trouve sur la Lancehead, par exemple, et en vérité, c'est ailleurs que Logitech est allé chercher ses économies industrielles, à la source même de l’énergie qu’utilise ce modèle sans fil, qui ne possède pas … de batterie.

Test Logitech G603 : Elle a tout d'une grande

Voici donc le retour de nos bonnes vieilles LR6 AA, lesquelles avaient disparu de nos accessoires vidéoludiques au profit des batteries au Nickel puis au Lithium. Dans la G603, les deux piles se placent astucieusement sous le capot principal, ce dernier englobant tant le repose-paume que les deux clics principaux. L’attache étant magnétique, il suffit d’un geste pour retirer la pièce obstruant l’accès ou pour la remettre en position d’utilisation. Evidemment, en l'absence de véritable fixation, une inquiétude a pointé le bout de son nez quant à la stabilité du montage en jeu, mais celle-ci a rapidement été levée. Après des heures de jeu, jamais ce capot n’est sorti de son logement, ni n’a montré la moindre souplesse excessive. De même avec ses deux clics qui offrent un excellent compromis entre flexibilité et ressort, avec juste ce qu’il faut de réactivité à l’appui, pour qu’au final nous préférions même ce système à la version plus habituelle qu’offre la G403 Wireless.

Test Logitech G603 : Elle a tout d'une grande

Autre particularité de cette souris gamer, sa capacité à fonctionner selon deux modes, par soucis d’économie d’énergie. La partie inférieure dévoile ainsi un interrupteur avec trois positions, l’une pour éteindre le mulot, les deux autres pour le choix des performances de la souris. En mode LO, les caractéristiques correspondent à une utilisation bureautique, avec un taux de rafraichissement de 125 Hz et une durée de vie des piles annoncée à plus d’un an. Une fois le mode HI enclenché, le taux de rafraichissement passe à 1000 Hz, une valeur bien plus habituelle dans le monde du gaming, mais au prix d’une autonomie réduite à 500h. Des valeurs que nous donnent le fabricant et que de notre côté, en combinant les deux modes et en oubliant régulièrement d’éteindre notre souris avant d’aller au lit, nous avons pu amener à près de 800 heures avec les piles d’origine. Pas mal du tout, et bien mieux qu’avec une batterie lithium moderne, sauf que le concept amène avec lui un défaut conséquent : il n’existe aucun moyen d’utiliser la souris en filaire. Et si on apprécie de la voir fonctionner avec une pile sur deux, des fois qu’on en trouve une par hasard dans notre tiroir fourre-tout, on craint toujours un peu de voir notre compagnon tomber en rade d’énergie au pire moment qui soit, sans réservoir d’électrons à portée de mains, ni solution de secours. Le Logitech Gaming Software se chargera cependant de vous prévenir quelques heures avant la décharge de l'urgence d'un remplacement de pile, via le système de notification Windows 10.

Test Logitech G603 : Elle a tout d'une grande

Pour ce qui est de l’ergonomie, on retrouve donc quasiment les caractéristiques de la G403 Wireless, sans la moindre concession faite à la qualité de fabrication, et ce malgré la différence de prix. Toute en rondeur, la prise en main se montre douce et polyvalente. Ainsi, le confort est de mise quelle que soit le type de saisie choisie, avec un large accès aux principaux boutons d’action. Il faut dire qu’à l’instar des productions récentes du fabricant, la G603 se montre épurée, facile d’accès mais aussi dénuée de touches additionnelles. La molette est certes cliquable, mais elle ne propose pas d’axe supplémentaire, ni de débrayage. Les touches à gauche sont larges et tombent parfaitement sous le pouce, mais point de bouton sniper au programme. La G603 perd aussi le réglage de poids, certes basique, que proposait la G403, et se montre avec deux piles dans son compartiment un peu plus lourde que son ainée. Pas de quoi l’empêcher de glisser avec aisance, les patins en téflon faisant parfaitement bien leur travail, mais l’inertie s’en montre évidemment augmentée. Sans être pataude, la G603 ne se présente donc pas comme un exemple d’agilité mais plus comme le compagnon confortable et endurant de parties interminables.

Test Logitech G603 : Elle a tout d'une grandeTest Logitech G603 : Elle a tout d'une grande

Sur le dessus, juste derrière la molette, on trouve la touche de réglage de précision du capteur. Celui ci propose jusqu’à 5 niveaux de dpi, de 200 à 12000, directement intégrés dans la mémoire de la souris et paramétrables depuis l’assistant de Logitech, logiciel disponible sur PC Windows uniquement. Le nouveau capteur optique HERO, présenté comme un excellent compromis entre précision et économie d’énergie, s’est d’ailleurs montré à la hauteur avec des performances comparables aux Pixart équipant les G900, G Pro et autres modèles de la marque, et ce sur tous types de surfaces. Difficile de dire si ce capteur permet à Logitech de réaliser une économie sur le coût de fabrication de sa souris, mais le résultat est bien à la hauteur de nos attentes.

Vous noterez aussi que la G603 fonctionne tant avec sa liaison sans fil dédiée (et nommée Lightspeed) qu’avec une connexion Bluetooth plus classique, la rendant de fait compatible avec de nombreuses plateformes, Windows, MacOs, Android … Le passage d’un mode de transmission à l’autre se fait d’ailleurs à la volée depuis un sélecteur situé sous la souris. Il est ainsi possible de passer d’un appareil à l’autre, l’un étant connecté en Lightspeed et l’autre en Bluetooth, et ce en moins de 2 secondes. Seule restriction liée aux possibilités de la technologie Bluetooth, la limitation de la fréquence d’instruction passe d’un 1000 Hz stable à un 133 Hz maximum. Nous préconisons donc fortement l’utilisation du dongle pour les applications gamers, surtout que celui-ci se montre des plus faciles à transporter avec un rangement situé à l’intérieur même de la souris.

Test Logitech G603 : Elle a tout d'une grande
Test Logitech G603 : Elle a tout d'une grande

Avec sa sobriété éclatante, sa finition principalement mate et dénuée de rétroéclairage, son confort indéniable comme sa grande polyvalence, la G603 passerait pour une excellente souris de bureautique, à la fois discrète, élégante et performante. Mais en son coeur ronronne le moteur d’un véritable accessoire de jeu, certes épuré et manquant de fonctionnalités pour certains types de jeux, mais se montrant tout aussi redoutable que les illustres modèles de sa lignée. On ne lui reprochera finalement que son absence de mode filaire, lequel aurait fait le parfait complément d’une utilisation sur pile qui, dans le cas de cette souris multi-modes, se montre finalement cohérent et force de longévité. Mais vu le prix de lancement de la bestiole, largement en dessous de ce que propose la concurrence, si vous êtes en quête d’un modèle polyvalent et multi-plateformes, il n’y a pas à hésiter : la G603 est à bien des égards un modèle de référence et une preuve du savoir-faire de Logitech en la matière.

Les notes
+Points positifs
  • Le positionnement tarifaire qui fait mal aux concurrents
  • Une souris très confortable avec une très bonne glisse
  • Le mode LO, économe et qui suffit la plupart du temps
  • De longues heures de jeu en sans-fil
  • Les clics à la fois réactifs et bien positionnés
  • De vraies caractéristiques gaming
  • Le Bluetooth disponible sans dongle et à la volée
  • Le système magnétique du rangement des piles et du dongle
-Points négatifs
  • Pas de mode filaire possible
  • Pas d’indicateur de charge sur le périphérique
  • Molette un peu basique (pas d’axe transversal)
  • Absence de réglage du poids et un peu plus lourde qu'une G403
Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction norfolksealtrips.co.uk
15 novembre 2017 à 10:32:31
18/20
Mis à jour le 14/12/2017

COMMENTAIRES


Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
RedChief
RedChief
MP
le 09 janv. à 11:00

Très bon article, qui met en valeur cette divinité du sans-fil que je possède :ange:

Par contre y'a un truc que je comprends pas : pourquoi cette obsession d'y coller un fil ?

Je veux dire, c'est justement le but du sans-fil d'être débarrassé du câble, et ici les performances sont identiques voir supérieures à celles de certaines filaires. Tu perds absolument rien à jouer sans-fil même à très haut niveau, et t'as assez de fuel pour tenir pendant des mois. T'as LARGEMENT le temps de profiter sans soucis avant de devoir même penser à changer la pile, de quoi t'as peur ? :(

Parce que oui je dis "la pile", ça aussi je comprends pas que ce soit pas mis en valeur... c'est le point fort le plus important de cette souris côté pratique : t'enlèves une pile bah ça réduit le poids. Oh ! Eh oui faut y penser comme système de réglage ! Moi c'est ce que j'ai fait, quasiment le même poids que la 403, et toujours des mois d'autonomie.

Bref, des "points négatifs" qui n'ont aucune raison d'être, et ça lui rend pas justice, parce qu'on tient pour moi un petit bijou de perfection hors-du-commun. :ok:

Lire la suite...
Trypouille
Trypouille
MP
le 17 nov. 2017 à 16:22

Perso j'ai une G502, et je ne suis pas déçu !
Les prix des souris logitech sont plus que raisonnable actuellement, j'ai payé un peu plus de 50€. (ils ont fait un gros effort sur les prix ces dernières années, merci la concurrence : ) Quand on voit ce que propose la concurrence pour des prix souvent prohibitifs et de qualité souvent merdique, y'a clairement pas photo !!!

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 17 nov. 2017 à 11:59

Les souris Logitech sont les meilleurs pour mes mains, j'ai pas encore trouver mieux en tout cas. J'ai la G300s depuis 2 ans maintenant et elle est parfaite :oui:

Lire la suite...
Cardiographe
Cardiographe
MP
le 17 nov. 2017 à 11:21

Le problème de toutes mes souris logitech c'est que la molette rand vite l'âme et je me retrouve à devoir chercher comment appuyer dessus pour que ça marche ...
Donc la j'hésite clairement

Lire la suite...
baghera91
baghera91
MP
le 17 nov. 2017 à 10:03

Franchement des piles en 2017?

Lire la suite...
Top commentaires
Trypouille
Trypouille
MP
le 17 nov. 2017 à 16:22

Perso j'ai une G502, et je ne suis pas déçu !
Les prix des souris logitech sont plus que raisonnable actuellement, j'ai payé un peu plus de 50€. (ils ont fait un gros effort sur les prix ces dernières années, merci la concurrence : ) Quand on voit ce que propose la concurrence pour des prix souvent prohibitifs et de qualité souvent merdique, y'a clairement pas photo !!!

Lire la suite...
RedChief
RedChief
MP
le 09 janv. à 11:00

Très bon article, qui met en valeur cette divinité du sans-fil que je possède :ange:

Par contre y'a un truc que je comprends pas : pourquoi cette obsession d'y coller un fil ?

Je veux dire, c'est justement le but du sans-fil d'être débarrassé du câble, et ici les performances sont identiques voir supérieures à celles de certaines filaires. Tu perds absolument rien à jouer sans-fil même à très haut niveau, et t'as assez de fuel pour tenir pendant des mois. T'as LARGEMENT le temps de profiter sans soucis avant de devoir même penser à changer la pile, de quoi t'as peur ? :(

Parce que oui je dis "la pile", ça aussi je comprends pas que ce soit pas mis en valeur... c'est le point fort le plus important de cette souris côté pratique : t'enlèves une pile bah ça réduit le poids. Oh ! Eh oui faut y penser comme système de réglage ! Moi c'est ce que j'ai fait, quasiment le même poids que la 403, et toujours des mois d'autonomie.

Bref, des "points négatifs" qui n'ont aucune raison d'être, et ça lui rend pas justice, parce qu'on tient pour moi un petit bijou de perfection hors-du-commun. :ok:

Lire la suite...
SOMMAIRE

Test Logitech G603 : Elle a tout d'une grande

norfolksealtrips.co.uk