Menu
Page Dossier
Test Corsair M65 RGB : Le choix de la sagesse
Test Corsair M65 RGB : Le choix de la sagesse
PC
Partager sur :
Profil de Kracou
L'avis de Kracou
MP
Journaliste norfolksealtrips.co.uk
11 septembre 2015 à 14:26:53
16/20
Test Corsair M65 RGB : Le choix de la sagesseRECHERCHER SUR AMAZONTest Corsair M65 RGB : Le choix de la sagesseRECHERCHER SUR MAT.NETTest Corsair M65 RGB : Le choix de la sagesseRECHERCHER SUR TOPACHATTest Corsair M65 RGB : Le choix de la sagesseRECHERCHER SUR P.MINISTER
Spécifications
Sensibilité max. supportée : 8200 DPI / Capteur : Non communiqué / Nombre de commandes (hors boutons droit et gauche, et rotation molette) : 6 / Rétroéclairage : Oui, 16,8 millions de teintes / Prise en main : droitier / Fréquence d'interrogation max. : 1000 Hz / Poids : 118 à 136 gr. / Connexion : filaire / Prix (11/2017, moyen) : 70€.

La Razer Mamba a son capteur 16000 DPI, la Logitech G502 autorise le débrayage de sa molette, la Roccat Tyon propose ses deux appendices en formes d’aileron qui offrent des fonctions de contrôles supplémentaires et inédites… Au milieu de tout cela, la souris Corsair M65 paraît peut être légèrement en retrait. Une sorte de bon élève, auquel il manquerait un soupçon de folie pour réellement susciter l’intérêt.

Il serait toutefois dommage de ne pas le considérer comme un choix possible, car s’il ne bénéficie pas de fonctionnalités particulièrement originales, le périphérique de Corsair n’en reste pas moins un compagnon de jeu très solide, et qui plus est disponible à un prix contenu. Sa forme ergonomique autorise ainsi une prise en main optimale (pour les droitiers seulement), et sa construction respire la solidité, que ce soit par la qualité des plastiques de sa partie supérieure, ou par la structure de sa base et de son squelette interne, en aluminium.

Une valeur sûre


La M65 disposera par ailleurs de 5 patins en téflon qui assureront une bonne glisse, et de trois emplacements pour des pions vissés, qui serviront à ajuster son poids, entre 118 et 136 grammes. Le design prendra certes le parti d’arêtes nettement plus marquées que la plupart des modèles concurrents, mais ce choix n’interférera en rien dans la qualité de la saisie (on notera à ce propos que de par sa forme et son volume global, elle se manipulera avec le bout des doigts, plutôt qu’avec la paume posée dessus).

Test Corsair M65 RGB : Le choix de la sagesseTest Corsair M65 RGB : Le choix de la sagesse

Côté boutons et précision, là encore, rien à dire. Les switchs Omron remplissent leur office à la perfection et le bouton dédié à la fonction « Sniper » (réduction nette de la sensibilité sur une pression, afin de gagner en précision dans ce mode de visée) tombe parfaitement sous le pouce (le nôtre en tout cas). Comme souvent, on trouvera deux commandes supplémentaires sur l’arête gauche, deux derrière la molette, dont on notera d’ailleurs qu’elle propose une rotation pas à pas assez souple et très agréable. Quant au capteur, là encore, Corsair mise sur du solide, avec un Avago ADNS 9800 laser, affichant une sensibilité maximale de 8200 DPI (ajustable par pas de 50 points), capable d’encaisser une accélération allant jusqu’à 30G. Un ensemble qui nous a offert une expérience sans aucune fausse note.

Un nouveau pilote pour tous les unifier

Enfin, terminons avec le support logiciel. Si pendant longtemps, Corsair est resté en retrait de la concurrence avec ses pilotes, ils se sont bien rattrapés ces derniers mois, et proposent maintenant le CUE, pour Corsair Utility Engine, un système unifié pour la plupart des périphériques de la marque, et qui va permettre de configurer très simplement tous les paramètres de sa M65 : hauteur de dégagement (jusqu’à 5 mm), taux d’interrogation (de 125 à 1000 Hz), niveau de DPI assigné au bouton sniper comme ceux définis dans chacun des profils d’utilisation que l’on aura créé, et rétroéclairage. Concernant ce dernier point, on notera qu’il sera possible de créer nos séquences d’illumination de A à Z pour chaque zone (il y en aura 3 : molette, logo, et un petit indicateur sur le dessus, dont la couleur changera en fonction du profil en cours d’utilisation), et sur 16,8 millions de teintes, évidemment, mention RGB oblige.

Test Corsair M65 RGB : Le choix de la sagesse

Au final, et un peu à l’image de la nouvelle Mamba Razer, la M65 est une souris sans véritable point faible, en dehors, peut-être, d’une propension à laisser apparaître les traces de doigts à la longue, sur la version noire. En revanche, et cette fois, contrairement à sa concurrente, elle a cet avantage non négligeable d’afficher un prix des plus contenus, entre 70 et 75€ selon les enseignes. On regrettera sans doute que la molette ne soit pas actionnable en basculement, comme sur les G502 Proteus Core et Nacon GM-400L, ce qui aurait rajouté deux boutons supplémentaires. Mais la M65 étant à la fois précise, agréable à prendre en main, et abordable sur un plan financier, elle restera forcément un très bon choix.

Les notes
+Points positifs
  • Capteur précis et fiable
  • Agréable à manipuler
  • Poids ajustable
  • Système logiciel efficace et mutualisé
-Points négatifs
  • Il manque une molette 3 axes pour parfaire l'ensemble
Profil de Kracou
L'avis de Kracou
MP
Journaliste norfolksealtrips.co.uk
11 septembre 2015 à 14:26:53
16/20
Mis à jour le 15/11/2017
PC

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Guarrow
Guarrow
MP
le 21 mars 2017 à 15:14

Je suppose que la version Pro vaut plus le coup maintenant ?

Lire la suite...
taroh
taroh
MP
le 14 sept. 2015 à 09:11

Corsair, marque A FUIR !

De la pure merde.

Nous avons essayer la M90 le haut de gamme chez eux..... elle a tenu 3 semaines avant que son capteur ne rende l'âme... Contact de corsair Oui on a vous la remplacer mais il faut la renvoyer en... hollande... 35 euros de frais d'envoi... 2 semaines d'attente avant de recevoir une nouvelle souris... qui claquera aussi lamentablement au bout d'un mois.... Toujours le même problème le capteur laser rend l'âme. du coup... ADIEU Corsair fabricant de merde.

Lire la suite...
KuKuPoalu
KuKuPoalu
MP
le 13 sept. 2015 à 18:34

Passé de la G502 (optique) à celle là (laser) la prise en main des boutons pouce fût un peu raide vu la taille de la G502 (et celle de mes paluches).

Niveau précision c'est kif-kif entre les 2 modèles (on économise quand même plus de mouvements avec le laser, moins d'amplitude).

Par contre le CUE de chez corsair, quel bordel à paramétrer! J'aurai pu dire "que d'options" mais pour moi qui ai juste besoin d'alias pour des switches rapides sur fps avec les boutons pouce, j'ai dans le viseur les claviers K70-95 pour noel, va me falloir quelques boites de doliprane avec.

Lire la suite...
luffyzoro
luffyzoro
MP
le 13 sept. 2015 à 17:31

Je l'utilise depuis plus d'un an, une très bonne souris :D

Lire la suite...
pour-le-ff
pour-le-ff
MP
le 12 sept. 2015 à 22:53

kracou mdr ce blaze t'aime les bitonnets de poisson non ?

Lire la suite...
Top commentaires
luffyzoro
luffyzoro
MP
le 13 sept. 2015 à 17:31

Je l'utilise depuis plus d'un an, une très bonne souris :D

Lire la suite...
SOMMAIRE

Test Corsair M65 RGB : Le choix de la sagesse

norfolksealtrips.co.uk