Menu
Page Dossier
Test Roccat Nyth : Quand la souris devient caméléon…
Test Roccat Nyth : Quand la souris devient caméléon…
PC
Partager sur :
Profil de Kracou
L'avis de Kracou
MP
Journaliste norfolksealtrips.co.uk
17 septembre 2015 à 17:13:18
16/20
Test Roccat Nyth : Quand la souris devient caméléon…RECHERCHER SUR AMAZONTest Roccat Nyth : Quand la souris devient caméléon…RECHERCHER SUR WEAREFANSTest Roccat Nyth : Quand la souris devient caméléon…RECHERCHER SUR MAT.NETTest Roccat Nyth : Quand la souris devient caméléon…RECHERCHER SUR TOPACHAT
Spécifications
Sensibilité max. supportée : 12 000 DPI / Capteur : Laser / Nombre de commandes (hors boutons droit et gauche, et rotation molette) : de 4 à 16 / Rétroéclairage : Oui, 16,8 millions de teintes / Prise en main : droitier / Fréquence d'interrogation max. : 1000 Hz / Poids : 120 à 129 gr. / Connexion : filaire / Prix (11/2017, moyen) : 110€.

Difficile de parler de souris polyvalentes, sans aborder le cas de la dernière-née du catalogue Roccat, la Nyth. Un périphérique qui a véritablement fait de la modularité son cheval de bataille, afin qu’il puisse réellement couvrir tous les usages vidéoludiques. Mais à vouloir toucher tout le monde, ne finit on pas par ne plaire à personne ?

Entrons dans le vif du sujet en commençant par rappeler en quoi consiste le concept porté par la Nyth : elle est entièrement modulable, en ce sens que chacune de ses façades latérales est démontable et configurable, selon les préférences de l’utilisateur. Par exemple, sur son côté droit, la Nyth peut accueillir deux éléments de coque, plus ou moins bombés, qui viendront se fixer magnétiquement, et qui permettront d’adapter le périphérique à un type de saisie particulier : palm grip, claw grip ou finger grip. Côté gauche, ce sont cette fois les boutons que l’on actionnera avec le pouce, qui seront repositionnables.

Test Roccat Nyth : Quand la souris devient caméléon…

On pourra ainsi passer d’une configuration de douze, six, quatre, ou trois boutons, et replacer l’ensemble plus vers l’arrière, ou vers l’avant, pour le faire correspondre à la forme de notre main. On peut également jouer sur les dimensions des boutons, de même que l’on pourra les remplacer par des éléments non fonctionnels afin de se réserver une position de repos pour le pouce et s’assurer une meilleure saisie. Les changements de configuration se font grâce à un loquet qui, une fois poussé, libère les différentes pièces amovibles, et on notera qu’une fois les boutons mis en place, il sera nécessaire de valider ces transformations physiques sur le logiciel fourni, afin que ses dernières soient correctement reconnues par le pilote.

Test Roccat Nyth : Quand la souris devient caméléon…Test Roccat Nyth : Quand la souris devient caméléon…

Un système de personnalisation complexe, donc, mais est-il aussi pratique qu’il est inédit ? Dans l’ensemble, oui, même si quelques bémols sont à noter. Pour commencer, l’opération de montage / démontage n’est pas toujours aisée, certains éléments nécessitant d’être un peu bousculés pour qu’ils sortent de leur logement. Dans le même ordre d’idée, le revêtement soft touch choisi par Roccat nous a un peu dérouté au début, de par son aspect très doux, et légèrement glissant. Cependant, les changements de configuration de boutons ne seront pas suffisamment fréquents pour que le premier problème mentionné soit très gênant. Et quant au ressenti « glissant », il a fini par disparaître au fil des utilisations.

Test Roccat Nyth : Quand la souris devient caméléon…Test Roccat Nyth : Quand la souris devient caméléon…

A côté de cela, nous avions un peu peur que le côté amovible des boutons rende leur utilisation moins agréable, et que ces derniers pâtissent d’un certain jeu dans leur positionnement, et il n’en fut rien. La Nyth se manipule avec souplesse et précision. La force d’activation des commandes du pouce est bien proportionnée, le fonctionnement est fiable, et il faut bien avouer que cet aspect personnalisation nous a apporté un vrai plus, lorsque nous sommes passés d’un Far Cry 4, à un Diablo 3, puis à un The Secret World : c’est ainsi la Nyth qui s’adaptait à nos schémas de manipulation pour chaque jeu, et non plus nous, qui devions nous accommoder d’une configuration de boutons figés.

Test Roccat Nyth : Quand la souris devient caméléon…Test Roccat Nyth : Quand la souris devient caméléon…

Au-delà de cette approche novatrice, Roccat a gratifié sa souris de caractéristiques générales relativement haut de gamme : outre un solide capteur 12 000 DPI et un système de rétroéclairage sur 16 millions de teintes, on retrouvera des clics droit et gauche et une molette d’excellente qualité, même si on notera que la rotation de cette dernière sera moins souple que celle des modèles habituellement rencontrés chez Logitech ou Razer. La Nyth reprend également le système d’aileron de la Tyon, très pratique, et se dotera d’un bouton supplémentaire devant la molette qui sera réservé par défaut à la fonction Easy-Shift (mais vu sa position un peu difficile d’accès, on préférera lui associer une fonction moins centrale, comme la modification à la volée de la valeur de DPI). Enfin, la partie logicielle se montrera aussi complète que solide. L’interface drag and drop qui permet d’indiquer au système dans quelle configuration de boutons la Nyth se trouve est très bien pensée, et on apprécie de pouvoir enfin gérer tous les périphériques de la marque au sein d’une seule et même interface, nouvellement baptisée Swarm.

Test Roccat Nyth : Quand la souris devient caméléon…Test Roccat Nyth : Quand la souris devient caméléon…Test Roccat Nyth : Quand la souris devient caméléon…

Que du bon, donc… Toutefois, la question continue de nous tarauder à l’heure où nous rédigeons ce verdict : malgré toutes ses qualités, et ses fonctionnalités inédites, achèterait-on la Nyth, qui se négocie tout de même autour des 130€ ? C’est loin d’être une évidence. Ainsi, ceux qui apprécient la polyvalence mais qui ne pratiquent pas de MMO ou de titres obligeant à gérer 10 000 raccourcis, risquent sans doute de s’orienter vers des modèles moins onéreux : G502, ou Naga Hex, pour ne citer que ceux-là. Quant aux fans de MMO, eux aussi risquent bien de se tourner vers des modèles spécialement conçus pour eux, et plus accessibles d’un point de vue financier, chez Corsair, ou Razer. De fait, selon nous, la Nyth se retrouve un peu coincée par son prix, et réservera sans doute ses faveurs à des personnes qui seront avant tout attirées par la personnalité qu’ils pourront offrir à leur périphérique, via des boutons colorés, des coques nominatives, etc… Cela n’enlève rien à la qualité du produit conçu par Roccat, mais ça l’empêchera clairement de se positionner dans le top 3 de ce comparatif.

Les notes
+Points positifs
  • De 4 à 16 commandes disponibles
  • S'adapte à toutes les prises en main malgré sa taille
  • Capteur laser efficace
  • Le système d'aileron
  • Le Logiciel Swarm
  • Molette et switchs de qualité
  • Boutons et façades personnalisables via le partenaire Shapeways
-Points négatifs
  • Un bouton difficile d'accès devant la molette
  • Des boutons parfois un peu durs à extraire
  • Un revêtement soft touch glissant durant les premiers jours
  • 130€, ça pique un peu
Profil de Kracou
L'avis de Kracou
MP
Journaliste norfolksealtrips.co.uk
17 septembre 2015 à 17:13:18
16/20
Mis à jour le 15/11/2017
PC

COMMENTAIRES


Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
krollen
krollen
MP
le 13 avr. 2016 à 19:01

Très bonne souris le seule bémols impossible de la démonter pour un gros nettoyage. très robuste et agréable la souris la plus robuste jusqu'à présent.

Lire la suite...
South_Killer
South_Killer
MP
le 18 sept. 2015 à 07:59

Quid de l'ergonomie ? Personne n'en parle, pourtant c'est le critère numéro 1 pour une souris.
Et vu à quoi elle ressemble, j'ai un gros doute.

Lire la suite...
aikru
aikru
MP
le 18 sept. 2015 à 07:46

Je veux pas faire ma chieuse pointilleuse mais si leur trucs s'était l'adaptabilité, il faudrait que ces blaireaux comprennent qu'il y a des gens gauchers qui voudraient des souries performantes.
Quit à vouloir se démarquer du marché en jouant cette carte, autant essayer d'adapter la personnalisation du système pour un gaucher...

Lire la suite...
Psychothrope
Psychothrope
MP
le 18 sept. 2015 à 03:34

Et Quid de Steelseries par exemple ? La Sensei n'est pas testée ? J'en suis très content, en tout cas (sauf les boutons latéraux de droite, difficiles à distinguer au toucher).
Aussi, certaines des souris testées ici ne présentaient pas leur prix, qu'il aurait suffit de mettre dans la partie "spécifications" du début de page...

Lire la suite...
Mao_Sama
Mao_Sama
MP
le 18 sept. 2015 à 03:12

Tellement de casuals dans les commentaires bordel... Merci du fou rire les gars.

Cette souris c'est mon prochain achat tout simplement, dés que ma Razer Naga me lâche !

Lire la suite...
kou4k96
kou4k96
MP
le 17 sept. 2015 à 22:10

clic au pouce voire 2 clics au pouce, + 1 ou 2 au niveau de la molette à la limite grand max, mais j'ai jamais vu un joueur utiliser ne serait-ce que la moitié voir le quart de ces souris/clavier.

Lire la suite...
camembert666
camembert666
MP
le 17 sept. 2015 à 21:03

pfff, j'ai deja de la peine avec les boutons pouce des souris "standard" (grandes mains bouton placé pas asser loin je dois me fracasser le pouce pour clicker) alors sur celle ci j'aurais peut êtreles 2 derniers boutons au fond d'accéssible.

Lire la suite...
-Vilam-
-Vilam-
MP
le 17 sept. 2015 à 20:12

Vous pouvez rajouter dans les points négatifs : "Hideuse"

Lire la suite...
Keltaran
Keltaran
MP
le 17 sept. 2015 à 18:26

elle est interessante, roccat fait de bonne souris et ses configuration son sympa. je suis pour les boutons lateraux mais c'est vrai que dans la plus part des cas les boutons sont trop petit quand il commence a etre nombreux. Ils ont l'air d'avoir évité le problème avec cet éspèce d'imense rack à bouton mais faut avouer que son style me laisse songeur...

Lire la suite...
Top commentaires
-Vilam-
-Vilam-
MP
le 17 sept. 2015 à 20:12

Vous pouvez rajouter dans les points négatifs : "Hideuse"

Lire la suite...
SOMMAIRE

Test Roccat Nyth : Quand la souris devient caméléon…

norfolksealtrips.co.uk