Menu
Diablo III : Eternal Collection
  • Tout support
  • ONE
  • Switch
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : Diablo III : Eternal Edition - La Switch possède son Hack'n slash de référence
Switch
Diablo III : Eternal Collection
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de mrderiv
L'avis de mrderiv
MP
Journaliste norfolksealtrips.co.uk
30 octobre 2018 à 17:34:13
17/20

Lecteurs norfolksealtrips.co.uk
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.8/20
Tous les prix
Prix Support
19.99€ ONE
29.99€ ONE
52.58€ Switch
54.99€ Switch
Voir toutes les offres
Partager sur :

C’est un petit événement, Blizzard est de retour en temps qu’éditeur tiers sur une console Nintendo. La chose n’était pas arrivée depuis la sortie de Starcraft 64 il y a de cela 18 ans. Or, débarque un jour la Nintendo Switch, console hybride mi-portable, mi-dockable à l’attrait tout particulier lorsqu’il s’agit de transposer des expériences casanières en aventure à emporter partout avec soi. Dark Souls s’y collait il y a quelques jours et bien voilà que la Prince des ténèbres himself vient planter ses griffes sur la dernière-née du constructeur japonais. Diablo III : Eternal Collection, c’est tout Diablo sur Switch, sans gros sacrifices, sauf peut-être celui de milliers de démons.

Le Mal s'en tire très bien


Diablo III : Eternal Edition - La Switch possède son Hack'n slash de référence

Cette version Eternal Collection de Diablo III sur Switch contient les 5 chapitres de la campagne principale, l’extension Reaper of Souls et sa classe Croisé, le pack Nécromancien ainsi que l’ensemble des contenus additionnels parus depuis le lancement initial du jeu en mai 2012 parmi lesquels Kanai’s Cube, les Challenge Rifts ainsi que les saisons à thème. De quoi occuper, en somme, de longues heures de trajets .

Blizzard n’a pas eu à chercher bien loin pour savoir comment adapter Diablo à la jouabilité console. Alors que les racines du hack’n slash étaient profondément ancrées sur PC, et hors quelques exemples épars comme Sacred 2, Baldur's Gate : Dark Alliance ou Torchlight, Diablo débarquait sur PS3 et Xbox 360 en fin d’année 2013. Loin d’être à la traîne derrière son homologue jouable au clavier et à la souris, ce portage brillait par un gameplay entièrement repensé pour les spécificités de son support. Accessible et maniable, le jeu profitait de l’ajout d’une roulade sur le stick droit et de menus retravaillés afin d’offrir une expérience Diablo sans compromis sur consoles. Cette Eternal Collection Switch reprend à son compte les réussites d’ergonomie de ses consœurs, le côté nomade en plus.

Diablo III : Eternal Edition - La Switch possède son Hack'n slash de référence

Épaulé par Iron Galaxy, déjà en charge du portage de Skyrim sur la machine de Nintendo, Blizzard s’est donné pour ambition d’adapter son Hack’n slash sur Switch sans concéder à trop de sacrifices. Le titre place ainsi sa jouabilité sur un piédestal et tourne à 60 images par seconde à la fois en mode portable et en version dockée sur TV. Côté résolution, le jeu s’affiche en 720p en version nomade et en 960p sur nos grands écrans. Et tandis que les effets de sorts se déchaînent à l’écran, que les hordes d’ennemis explosent sous nos assauts, seul ou à plusieurs en coopération, cette Eternal Collection maintient son objectif de fps sans vraiment broncher. Les chutes de framerate se font très rares, ne durent qu’une poignée de secondes et ne perturbent en rien notre confort de jeu sur la machine.

Diablo III : Eternal Edition - La Switch possède son Hack'n slash de référence

Pour parvenir à cette fluidité exemplaire, ce portage opère tout de même quelques concessions visuelles. Oui, Diablo III Switch est moins beau que sur nos PC, ses sortilèges moins détaillées, ses textures moins fines et le flou un brin plus présent afin de masquer l’absence de traitement antialiasing. Le titre n’est pas devenu moche pour autant et propose un rendu tout à fait agréable à l’œil ; le tout est porté par une direction artistique capable d’atténuer ces quelques sacrifices graphiques inévitables sur le hardware de la Switch. Les habitués du titre sur PC et consoles constateront des différences qui, à nos yeux, ne pèsent que très peu sur la balance face à la possibilité d’emporter Diablo III partout avec soi.

Blizzard s’est donc assuré de conserver la fluidité et le dynamisme des affrontements tout en profitant partiellement des avantages offerts par cette console hybride. Si les fonctionnalités de l’écran tactile ont été purement et simplement ignorées, Diablo III Switch exploite les Joy-Con sous de multiples configurations ainsi que le Pro Controller.

Diablo III : Eternal Edition - La Switch possède son Hack'n slash de référenceDiablo III : Eternal Edition - La Switch possède son Hack'n slash de référence

Le loot en solo, c'est bien, en multi, c'est mieux

Avec cette adaptation sur Nintendo Switch, Blizzard concilie expérience solo, offline et online. Si Diablo III est intégralement jouable seul à l’exception des ladders et des saisons (cela va sans dire). La course au loot peut être vécue à quatre joueurs sur la même console, sur quatre consoles différentes connectées sans fil et surtout sans connexion Internet ou bien en ligne. De plus, ce Hack’n Slash supporte les services online de la Nintendo Switch dont le stockage des sauvegardes, la progression des joueurs ainsi que le chat vocal du service. La coopération locale à quatre joueurs sur une seule Switch permet d’utiliser quatre Joy-Con en mode horizontal pour une expérience Diablo multi hyper nomade.

Diablo III : Eternal Edition - La Switch possède son Hack'n slash de référence

Assigner six compétences, l’accès à sa potion de soin ou encore deux menus sur une si petite manette représentait un challenge que Blizzard est parvenu à surmonter. Si certains raccourcis ne sont pas particulièrement intuitifs au premier abord et nécessitent d’appuyer sur deux boutons à la fois, la reconnaissance de mouvements est prise en charge dans ce mode de jeu afin de palier l’absence d’un second stick sur un simple Joy-Con. Un mouvement sec de la manette permet de réaliser la fameuse roulade des versions consoles. Un contrôle certes bien pensé, mais avant tout destiné à des sessions de jeu plus casual.

Diablo III : Eternal Edition - La Switch possède son Hack'n slash de référence

Seule ombre au tableau de la coop locale, cette version Switch souffre du même écueil d’affichage de menus que ses homologues PS4 et Xbox One. La pluie de loot et de nouvelles compétences oblige les joueurs à accéder régulièrement à leur fiche de personnage. Sauf que ces différentes interfaces s’affichent en plein écran, masquant ainsi l’action en cours pour tout le monde. La frustration liée à cette navigation dans les menus est néanmoins allégée par l’arrivée d’un système d’équipement rapide d’objets et de techniques accessible sans interrompre la partie. Il épargnera bien des crises de nerfs chez vos collègues, mais n’offre pas autant d’informations qu’un bon vieux passage dans l’inventaire.

Il est également coutume pour les éditeurs dépoussiérant leurs titres sur Nintendo Switch d’accompagner ces derniers de contenus exclusifs à cette édition nomade et Diablo III ne fait pas exception à la règle. Le Hack’n Slash de Blizzard ne se présente pas les mains vides et s’associe à la franchise The Legend of Zelda. Les joueurs auront la possibilité d’endosser le set d’armure de Ganondorf, d’afficher le portrait de la Triforce, de jouir de la compagnie d’un poulet et de revêtir les ailes cosmétiques “Echoes of the Mask”.

Les notes
+Points positifs
  • Gameplay parfaitement adapté à la Switch
  • Fluidité exemplaire (720p 60fps en mode portable, 960p 60ps en mode docké)
  • Tout le contenu de Diablo III est ici disponible.
  • Multijoueur en local sur une ou plusieurs Switch, en mode en ligne et hors-ligne
-Points négatifs
  • Affichage des menus en plein écran en multi local
  • Taille du texte parfois un peu trop petite en mode portable

On ne peut plus fluide et agréable à prendre en main, cette Eternal Collection offre à la Switch une version de Diablo III capable de satisfaire les appétits nomades des amateurs de hack’n slash. Sa portabilité en étendard, et si ce n’est quelques concessions graphiques sans grand impact sur notre confort de jeu, le titre n’a pas à rougir face à ses homologues PC et consoles dont il reprend d’ailleurs la jouabilité et l’ergonomie. Les cases d’un portage réussi sont donc cochées par Blizzard qui nous livre par la même occasion une excellente excuse de replonger des heures durant dans les sombres cachots de Diablo III en quête de butins rares.

Profil de mrderiv
L'avis de mrderiv
MP
Journaliste norfolksealtrips.co.uk
30 octobre 2018 à 17:34:13
17/20
Lecteurs norfolksealtrips.co.uk
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.8/20
Mis à jour le 30/10/2018
Nintendo Switch Hack'n slash Blizzard Entertainment Heroic Fantasy Fantômes Monstres
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
norfolksealtrips.co.uk
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Let's Go, Pikachu / Évoli
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce